Fil actualités Développement durable

14/12/2018

Partager :
Partager sur LinkedIn

Net Zero Initiative pose la première pierre d’un référentiel de la neutralité carbone pour les entreprises à la COP24

Le réseau d’entreprises Net Zero Initiative, qui regroupe ENGIE, RATP, EDF, L’OREAL, ORANGE, Groupe BPCE, UNIMA, REMADE, HAVAS PARIS et CARBONE 4, co-organise un side event au sein de la COP24 : "Il était une fois la neutralité carbone des entreprises".
Il présente le fondement d’un futur référentiel, permettant de guider les organisations qui souhaitent atteindre l’objectif zéro émission nette : une comptabilité carbone à triple entrée.

La neutralité carbone représente l’ambition la plus élevée au rang de l’action pour le climat. Les pays de la planète s’y sont engagés à Paris en 2015. Le collectif Net Zero Initiative considère qu’une entreprise engagée vers la neutralité doit activer trois leviers de la lutte contre les changements climatiques :

• la réduction de ses émissions sur l’ensemble de son périmètre, direct et indirect,
• la contribution à réduire des émissions hors de son périmètre
• et la contribution à développer des puits de carbone.
Net Zero Initiative vise à standardiser la neutralité carbone des entreprises à l’aide d’un futur référentiel exigeant, crédible et harmonisé.

"L’ambition du réseau d’entreprises Net Zero Initiative : un référentiel et trois leviers d’actions, non additionnables, qui remettent à plat la neutralité carbone pour toutes les entreprises du monde."
Benoit LEGUET, membre du conseil scientifique NZI et Directeur d’I4CE

Le fondement du référentiel Net Zero Initiative : une comptabilité carbone à triple entrée

En matière de neutralité carbone des entreprises, l’existence d’un référentiel précis, juste et transparent est une nécessité.
Les experts de Carbone 4, en concertation avec les entreprises membres de Net Zero Initiative et avec l’avis conforme
d’un conseil scientifique de haut niveau, posent la première pierre de ce futur référentiel.
Ce "tableau de bord" de la neutralité sera doté d’indicateurs capables de remettre au centre des priorités la réduction
des émissions induites par l’entreprise, tout en encourageant l’entreprise à contribuer à la réduction des émissions
hors de son périmètre et au développement des puits de carbone.
Ce référentiel encouragera les entreprises à définir une stratégie climat ambitieuse et responsable vers la neutralité carbone.
Il explicitera de façon harmonisée les actions de celles qui en ont déjà une.

 

Au centre de ce référentiel, une comptabilité carbone à triple entrée composée de 3 comptes parfaitement distincts et non additionnels :
Les émissions induites, qui comptabilisent les gaz à effet de serre émis par une entreprise sur l’ensemble de ses scopes (1+2+3) :
elles incluent par construction des réductions effectuées sur le périmètre d’engagement ;
Les émissions évitées, qui comptabilisent tout ce que fait l’entreprise pour contribuer à la décarbonation de l’économie en dehors de son périmètre :
commercialisation de produits bas-carbone, financement des énergies renouvelables, achats de crédits carbone de issus de réduction d’émissions…
Les émissions négatives, qui comptabilisent tout ce que fait l’entreprise pour contribuer au développement des puits de carbone anthropiques, qu’ils soient naturels (reforestation, afforestation…) ou technologiques (BECCS…).

 

La mise en application du référentiel Net Zero Initiative

Ce futur référentiel, dont les grandes lignes sont déjà définies,
sera enrichi au premier semestre 2019. Il sera associé à une première vague d’application à des entreprises bêta-testeuses,
qui évalueront leur performance climat à l’aune de ce nouveau référentiel.
Net Zero Initiative ambitionne enfin de nouer des partenariats avec des acteurs clés et des réseaux internationaux
pour favoriser une adoption à grande échelle de ce référentiel par les entreprises, quelle que soit leur taille,
leur secteur d’activité ou leur niveau de maturité sur les sujets climat.

 

À propos de Net Zero Initiative :

Net Zero Initiative est un réseau unique d’entreprises travaillant à la définition d’une neutralité carbone exigeante,
crédible et harmonisée. Imaginée et portée par Carbone 4, bureau de conseil leader en matière de climat,
elle rassemble en 2018 des entreprises de tailles et de secteurs divers (Groupe RATP, ENGIE, EDF, L’OREAL, ORANGE, Groupe BPCE, REMADE, UNIMA, HAVAS PARIS.) avec comme premier souhait l’élaboration d’un référentiel commun validé par un conseil scientifique indépendant.