Actus et Communiqués de Presse

13/02/2018

Résultats du quatrième trimestre et de l’année 2017 du Groupe BPCE

Les résultats de l’année 2017 confirment la résistance de notre modèle de banque universelle

Résultat net part du groupe stable à 3,4 MD€ (1)

 Solides performances des pôles Gestion d’actifs et Banque de Grande Clientèle

 Résultats résilients de la Banque de proximité

Résultat avant impôt de 6,1 MD€ (1) en hausse de 4,1 %

   PNB en hausse de 2,1 % (1)

  • Evolution portée par la Gestion d’actifs, la Banque de Grande Clientèle et l’Assurance

   Frais de gestion en hausse de 1,7 % (1)

  • En lien avec le développement des métiers

   Coût du risque faible à 20 pb

 Un nouveau renforcement de la solidité financière

  •  Ratio de CET1  (2) de 15,4 %, + 120 pb depuis le 31 décembre 2016
  • Ratio de TLAC (2) de 20,8 %, + 150 pb depuis le 31 décembre 2016

 Impact estimé (3) de la première application IFRS 9 : environ - 20 pb de ratio CET1

 

Le 13 février 2018, le conseil de surveillance du Groupe BPCE, présidé par Michel Grass, a examiné les comptes du groupe pour le quatrième trimestre et l’année 2017.

Pour François Pérol, président du directoire du Groupe BPCE :       
    
"Les résultats de l’année 2017 confirment la résistance de notre modèle de banque universelle. Les métiers de Natixis ont de nouveau délivré de belles performances, qu’il s’agisse de la Gestion d’actifs (revenus en hausse de 14,5 %) ou de la Banque de Grande Clientèle (+ 7,3 %). Les activités d’Assurance et de Paiements poursuivent leur fort développement et se positionnent comme de véritables relais de croissance de la Banque de proximité et Assurance. Le dynamisme commercial de nos réseaux - avec une production de crédit record de 125 milliards d’euros sur l’année 2017 – a permis de limiter l’impact défavorable des taux bas sur nos revenus. Grâce à une évolution des coûts maîtrisée et un coût du risque faible, à 20 points de base, le résultat net du groupe est stable, à 3,4 milliards d’euros (hors éléments exceptionnels). Le bilan du groupe s’est encore renforcé, avec une solvabilité et une capacité d’absorption des pertes très élevées. Fort de ses résultats solides, le groupe a bien démarré son plan stratégique TEC 2020"

 

(1) Hors éléments non économiques et exceptionnels
(2) Estimation au 31/12/2017 – CRR / CRD IV sans mesures transitoires ; les fonds propres additionnels de catégorie 1 tiennent compte des émissions subordonnées devenues non éligibles plafonnées au taux de phase-out en vigueur
(3) Estimation non auditée